Invitation des candidats
TOGHETHERFOR2018

A ce jour, les candidats CELESTIN NDJAMEN, MBOUA MASSOCK et ENOH MEYOMESSE ont été invités au forum. Seul Monsieur Celestin NDJAMEN a bien voulu en débattre avec les bloggeurs. Ce qui traduit peut être le fait que ses articles soient les plus visités. Les autres sont attendus!
TOGETHERFOR2018

Une nouvelle invitation vient d'être adressée à Monsieur Mboua Massock, candidat à l'élection présidentielle de 2011.

Il n'est pas sérieux que des Camerounais sans le travail préparatoire de consensus de l'opposition sur un projet mobilisateur se déclarent déjà candidats.C'est tout simplement du cinéma.

0 appréciations
Hors-ligne
les hommes politiques camerounais luttent pour leur positionnement ou pour l'intérêt général du peuple?

Ce genre de question est tout à fait inutile parce que personne n'osera dire publiquement qu'il ne lutte pas pour l'intérêt général. Ce qui est important, c'est de prendre la peine de les suivre de très près pour analyser les actes qu'ils posent. Pour ce qui nous concernent à l'Afp, nous commençons par le début. A savoir mettre en place des textes de fonctionnement modernes, démocratiques et devant être respectés de tous. Vous aurez à disposition nos textes très bientôt pour qu'on en discute. Ensuite, je vous enverrai notre projet de société pour un autre débat. A plus. Maidadi.
TOGETHERFOR2018

Je comprends très bien le SG de l'AFP, ce n'est pas une bonne stratégie pour parvenir à une alternance politique. On a l'impression que les multiples cas de plusieurs candidatures aux élections présidentielles ne servent de leçon à personne! En 1992, l'opposition n'a pas gagné l'élection présidentielle parce qu'il y'avait plus d'un candidat face au RDPC, en 1997 la politique de la chaise vide n'était pas payante, en 2004, l'opposition a de nouveau roulé pour elle en présentant encore plus d'un candidat face à celui du RDPC!
Peut être avec la nouvelle génération, on parviendra à trouver un consensus!

Il y a qlq éléments d'analyse importants. 1/ En principe, pas besoin de candidature unique puisque élection à 1 tour et majorité relative. Un candidat du consensus suffirait. 2/ En additionnant les voix des candidats de tous les candidats, il ne font pas 50% de celles de Biya. 3/ Solution pour gagner, c vaincre la fraude. 4/ On ne peut compter sur Elecam. 5/ C la candidature unique qui peut palier à la difficulté pcq elle mobilisera le peuple au point de l'inciter à s'inscrire, d'aller voter et de revendiquer les bons résultats. 6/ Cette candidature unique est impossible pcq les leaders des partis de l'opposition dits grands font blocage. Ils ont échoués, ils collaborent d'une manière ou d'une autre et imposent le statu quo actuel. 7/ En attendant que les choses s'améliorent, pour 2011, ce n 'est pas un homme qu'on doit présenter au peuple mais un programme de redressement mobilisateur et une équipe crédible autour de ce programme. Le moment venu, par stratégie, l'animateur de cette équipe sera connu et sera le candidat.
TOGETHERFOR2018

C'est une bonne initiative d'intégrer tous les paramètres que vous venez d'énumérer surtout celle de la candidature unique. Permettez que je vous dise qu'une candidature à une élection comme celle que nous allons vivre en 2011 est un problème de circonstance. Ce ne sont pas des idées qui manquent au pays, ce ne sont pas des candidats qui manquent. Le véritable problème c'est le consensus autour de la personne idoine. Au delà même de la désignation du candidat de l'opposition, quelles sont les stratégies que vous allez mettre en place pour vaincre la fraude?

J'ai dit et je le repète. Il ya une seule possibilité pour vaincre la fraude. Remobiliser le peuple. Tout le pb est là. Pour le remobiliser, il faut lui redonner espoir. Pour lui redonner espoir, il faut le convaincre à nouveau. Et pour cela, il faut montrer que cette élection est différente. Raison pour laquelle je pense à la candidature unique et à une personnalité de la société civile qui n'a pas les mains sales et qui ne s'est jamais compromis. Mais la seule personne ne suffit pas. Il faut une équipe crédible autour de lui et un projet mobilisateur qui présente une feuille de route claire et précise. Avons nous le temps de mettre en place tout cela? Je réponds par l'affirmative si nous commençons ce travail maintenant.
TOGETHERFOR2018

Vos efforts sont louables et méritent des encouragements. Le temps ne vous fera pas défaut?

Il faut comprendre que 2011 ne doit pas être une fixation. Si le changement est possible en cette date, ce serait très bien pcq cela abrègerait les souffrances des Camerounais. Le plus important est de redonner espoir au peuple. Le jour où il sera remobilisé, le changement est rendu possible avant ou après 2011. Avec ou sans élections. Et puis, 2012 est également une date importante. Privé de majorité à l'assemblée nationale, le président Rdpc Biya ou quelqu'un d'autre n'aura plus de marge de manoeuvre. En politique, la notion de temps doit être manipulée avec bcp de prudence. En fait, le temps ne veut rien dire.

J'ai pris le débat avec Djamen qd il était fini mais je voudrais lui apporter ma contribution pour dire ceci: 1/ Elecam est passé. En force certes mais passé. Il est impossible de revenir dessus. La mobilisation pour l'étouffer dans la fin aurait du se faire en son temps et animé par ceux qui maitrisent le terrain. Tout le monde ou presque s'est tu et il ne nous reste plus que les yeux pour pleurer. Par conséquent, ses forces qu'il lance sur le terrain pour "empêcher" Elecam en donneront rien. 2/ Il va falloir faire avec Elecam. Mais utiliser sa force contre Elle en cas de tentative de fraude. 3/ Pour cela; il faut passer par la mobilisation du peuple qui seul peut faire reculer les mauvaises intentions d'Elecam. 3/ Si Djamen est en contact avec la jeunesse comme il le prétend sans que cela soit péjoratif, il doit le sensibiliser sur la seule bataille qui la concerne, l'abaissement de l'age électoral à 18ans. Les jeunes ne peuvent prétendre avoir les postes qui leur reviennent en manquant cette bataille préalable.
TOGETHERFOR2018

Le blogeur Dianou vous pose la question suivante: Quel programme proposez vous aux camerounais qui sont actuellement blasés ?
Dianou

Quel programme proposez vous aux camerounais qui sont actuellement blasés ?
REIN

Par rapport aux elections de 2011 , ma préoccupation c'est au niveau du changement(un changement positif bien évidemment). Que ce soit BIYA OU DJAMEN OU MBOUA MASSOCK Qui triomphe en 2011, que tous ces maux qui ruinent notre cher pays disparaissent (le vol, corruption-chômage et bien d'autres). je me demande encore quel est celui là qui pourra nous redonner la joie d'être camerounais hors de nos frontières ? Au fait que ELECAM fasse bien son travail ou pas il faut un changement et ce sont nos dirigeants qui devraient en commençant par eux même changer de comportement (vols) et combattre par la suite ces différents maux qui ruinent le pays

Camarade, tu fais preuve de naiveté ou quoi! Comment penser que Paul Biya peut encore être l'homme de la situation. Ou alors penser que n'importe qui peut arriver et régler les pb. Cette affaire est plus sérieuse que cela. Biya n'est pas arrivé à la tête du pays pcq il avait une vision pour ce pays. Contre toute attente à commencer par lui, il s'est retrouvé à la tête de lEtat car tout le monde pensait que le moment venu, Ahidjo allait donner le pouvoir à qlq1 d'autre. Ce qui a intéressé Biya était juste l'aspect ludique du pouvoir et il en a usé et abusé. Mboua Massok, malgré l'agitation régulière, n'a rien de cohérent pour nous convaincre qu'il est l'homme de la situation. Cela commence par les qualités de rassembleur. Il ne cherche personne et il pose ses actes et attend qu'on les apprécie. Djamen, ce n'est pas différent. S'il n'a pas enkor compris que ce n'est pas dans le sdf où il n'a pas de prise réelle qu'il peut tenter qlq chose, il a enkor du chemin à parcourir. Les gens font comme s'il faut juste s'agiter pour que les choses bougent.

Pour préciser ma pensée, je dirais qu'il y a 3 éléments essentiels: un homme (ou une femme), un véhicule politico électoral et un projet. Cet homme peut être politique ou de la société civile mais doit avoir des qualités de rassembleur, d'honnête, d'intègre et de tolérant. Le véhicule peut être une formation politique solide -il n y en a pas pour l'instant-, un courant ou une dynamique de rassemblement intégrant les forces politiques et de la société civile. Le catalyseur de cette dynamique étant nécessairement la jeunesse à cause de son engagement potentiel et son poids démographique. Le projet doit être concerté notamment en ce qui concerne ses grandes lignes et doit répondre aux problèmes et préoccupations des Camerounais. Il doit avoir des objectifs clairs, un calendrier précis et des mécanismes de contrôle et de suivi.

Peux tu nous présenter alors ton plan d'action ?
TOGETHERFOR2018

La réponse à cette question a déjà été donnée par notre invité le Secrétaire Général de l'AFP. Nous remercions tous ceux qui ont animés cette question.

0 appréciations
Hors-ligne
le projet de la plate forme de la societe civil concerne t'il mr MAIDADI SAIDOU
du coeur de la foret

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 299 autres membres